PEROU : Caraz - Huaraz. Parc national d'Huascaran (21 juin - 28 juin 2016)

280 kilomètres en 6 jours. C'est pas énorme me direz vous.....

Trop raide ?


Trop de cailloux ?


Trop de virages ?


Trop haut ?


Trop froid ?


Trop chargé ?


Ou tout simplement trop beau ?



Voici en résumé le trajet effectué.

Dernières courses à Yungay


avant de prendre la route du parc national d'Huascaran.


Une piste en mauvais état


nous mène à la lagune de Llanganuco.


Nous plantons la tente au pied du Huascaran.


Le plus haut sommet du Pérou (6768 m).


Le lendemain nous longeons 2 lagunes aux eaux turquoises


avant d'attaquer la montée au col "Portachelo".  La piste ne s'améliore pas. Les cailloux sont de plus en plus gros, nous obligeant à pousser les vélos.


Ce qui nous permet d'admirer un paysage, qui avec l'altitude, devient féérique.


Au col nous sommes à 4700 mètres.


Le soir tombe. Nous descendons quelques lacets avant de planter au bord d'une autre lagune.


28 kilomètres de descente pour rejoindre Yanama.


Nous mettons 4 heures. Vitesse de pointe obtenue : 11 km/h. Eprouvant pour le matériel....


Sur les conseils de chauffeurs de minibus, nous quittons la piste principale pour emprunter un raccourci qui va nous mener à Chacas.


Une piste avec beaucoup moins de cailloux


et un nouveau col à 4 050 m.


Ensuite descente pendant 30 kilomètres.


A Acochaca, nous retrouvons le bitume


et attaquons la montée du Punta Olimpica.


La encore, paysages de haute montagne


avec les glaciers venant lécher le bord de la route.


Arrivés à la Punta Olimpica, 2 options s'offrent à nous : Le tunnel ou le col....


On va quand même pas passer sous un col ? C'est comme passer par le tunnel du Galibier ou du Parpaillon... Inconcevable.

Du coup, nous faisons les 2....Une fois le tunnel traversé dans les 2 sens,


sans s'être fait empaler par les stalactites, ni avoir glissé sur les plaques de verglas formées par ces dernières,


nous attaquons la piste qui mène au col géographique.


C'est l'ancienne route. Laissée à l'abandon depuis la création du tunnel. Nous ferons la quasi totalité à coté du vélo,


profitant des vues magnifiques sur les lagunes et les sommets environnants.


Une fois le col (4900 m),


où plutôt la brèche franchie, un nouveau spectacle s'offre à nous.


De nouveaux sommets enneigés nous entourent.


Devant nous un bitume nickel, des dizaines de lacets et 1 800 mètres de D-


 Un régal.


Nous avons passé 5 nuits à plus de 4000 mètres. Histoire de se mettre en condition et d'apprécier nos bons duvets.... Car les nuits sont fraîches.


Aujourd'hui nous sommes à Huaraz où nous profitons du confort d'une ville,



Demain nous quittons la ville et la famille chez qui nous logeons.

Devant nous, 2 000 kilomètres de pistes, de sommets, de cols, de villages isolés...

Nous allons suivre les cordillères blanche et noire, en essayant d'éviter les grands axes, avant d'arriver à Cusco.

On se donne rendez vous mi-août (ou plus).

Profitez bien de l'été.

4 commentaires:

  1. Merci encore une fois de ces magnifiques images. Récupérez bien de ce que vous venez de réaliser. Big Bizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Préparez vous à du grandiose. Les paysages sont encore monté d'un cran... Bonne route en Amazonie, mais revenez vite dans les montagnes...
      Bises à vous 2

      Supprimer
  2. fantastique quel santé les amis merci encore de nous régaler avec vos photos et commentaires. La classe bonne continuation
    ici encore un attentat à Nice un camion a foncé sur la foule du 14 juillet au soir du feu d'artifice profitez de vos bons moments. Au club RAS nous féterons les 90 ans les 2 et 3 octobre 2016. à bientot bisous clo et dan

    RépondreSupprimer
  3. fantastique quel santé les amis merci de nous régaler avec vos photos et commentaires. bisous à vous 2 clo et dan

    RépondreSupprimer